LIVRAISON GRATUITE PROMOTION !

0

Votre panier est vide

24 avril 2021 8 minutes à lire

Comment surmonter votre souffrance grâce au noble sentier octuple du bouddhisme 

La souffrance, nous la traversons tous, bien que ce soit sous des formes différentes. Nous pourrions souffrir de la douleur de la perte d’un être cher, ou nous souffrons de la maladie.

Nous pouvons également nous sentir misérable en prenant de l’âge et pour la plupart d’entre nous, souffrir du stress de ne pas obtenir ce qu’on veut. 

Dans ce monde la souffrance est inévitable. Mais ne cessera-t-elle jamais? 

Selon le bouddhisme, oui! La souffrance peut avoir une fin. 

Mais comment surmontez-vous votre souffrance? Dans les croyances bouddhistes, il y a certaines façons de mettre fin à la souffrance d’une personne: le noble sentier octuple

Le noble sentier octuple décrit huit façons de mettre fin à la souffrance humaine en se basant sur les enseignements de Bouddha lui-même. 

Mais pour marcher sur le sentier octuple, vous devez premièrement comprendre la nature de la souffrance. Cela est révélé dans les enseignements du bouddha appelés les quatre nobles vérités.

Les quatre nobles vérités à propos de la souffrance 

Lorsque le bouddha a atteint l’état d'illumination, il a compris quatre vérités à propos de la souffrance. Dans son sermon, le bouddha décrit ces quatre faits comme suit: 

La première noble vérité 

La première vérité est la Dukkha ou souffrance. Dans cette vérité, Bouddha décrit l’existence de la souffrance, qui vient selon lui, sous différentes formes. 

La souffrance pourrait venir sous la forme de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort. Elle se présente également sous la forme de l’insatisfaction,  la rencontre avec le désagréable et la rupture avec ce qui est désagréable.


La seconde noble vérité

La seconde vérité est Samudaya ou l’origine de la souffrance. Ici, le bouddha identifie les envies ou l’attachement comme la cause de la souffrance.

Cette vérité met en lumière le fait que notre caractère insatisfait des choses peut nous mettre dans la souffrance. Tant que nous sommes insatisfaits, nous demeurons dans la détresse. Cela est le cas même sans l'influence de causes extérieures telles que la maladie et la séparation. 

D’autres textes bouddhistes indiquent que notre souffrance peut être causée par nos actions et nos pensées négatives. Cela inclut les actions de tuer, de voler, de mentir et le désir, la gourmandise ou l’ignorance. 


La troisième noble vérité 

La troisième vérité est Nirodha ou la cessation de la souffrance. Cette vérité révèle que la souffrance peut cesser. 

Pour cesser notre souffrance, nous devons chercher à atteindre le nirvana. Le nirvana est l’état d’esprit où l’on se débarrasse du désir. Le bouddha est la preuve vivante que les humains peuvent se libérer de leurs désirs et atteindre ce noble état. 


La quatrième noble vérité 

La quatrième noble vérité est Magga ou le chemin. Dans cette vérité, le bouddha décrit le noble sentier octuple pour atteindre le nirvana. 

Le noble sentier octuple expose les huit manières de mettre fin à la souffrance humaine. Ces huit étapes sont regroupées sous trois formes d’enseignements qui comprennent l’éthique, la concentration et la sagesse. 

L’éthique: parole juste, action juste, moyens d’existence justes 

La concentration: effort juste, pleine conscience, bonne concentration 

La sagesse: compréhension juste, la pensée juste . 

L’éthique consiste à se retenir de poser des actes non vertueux. La concentration implique de s’entraîner à contrôler la pensée alors que l’enseignement de la sagesse vous pousse à développer des connaissances de sorte à mieux percevoir la vraie nature des choses. 

Pour surmonter votre souffrance, vous devez suivre le noble sentier octuple mis en lumière par le bouddha. Plus bas, nous découvrirons ces pratiques plus en détail pour vous aider à comprendre ce que vous devez faire pour atteindre l’illumination.


Les quatre nobles vérités simplifiées

Pour faire simple, les quatre nobles vérités sont les suivantes:

  • la souffrance existe;
  • la souffrance a une cause;
  • la souffrance peut cesser; 
  • il y a des manières de mettre fin à la souffrance. 

En comprenant les quatre vérités, nous prenons conscience du problème et des solutions pour le régler. Maintenant nous devons constamment nous rappeler ces quatre nobles vérités, de sorte à pouvoir commencer à surmonter la misère. 


Les huit manières de mettre fin à la souffrance humaine selon  le bouddhisme 

Le bouddhisme a sa propre manière de faire face à la souffrance. Dans les quatre nobles vérités, les quatre vérités évoquent le noble sentier octuple qui représente les huit façons de faire cesser la souffrance. 

Dans cette section vous comprendrez quelles sont ces huit pratiques et ce que vous devez faire pour parcourir le noble sentier octuple. 


1. Cultiver la compréhension ou vision juste 

La première étape pour alléger la souffrance d’une personne est d’avoir la compréhension juste. Dans les enseignements bouddhistes, cela consiste à avoir une vision précise des choses. Il s'agit de voir les choses telles qu’elles sont sans étiquette ou jugement. 

Sans vision juste de la nature des choses, vos pensées, actions et paroles peuvent s'éloigner de ce qui est vertueux. C’est pour cela que cette pratique est particulièrement importante parce que notre perception des choses influence les autres pratiques sur le chemin noble. 

Pour cultiver la compréhension juste, vous devez vous exercer à la pleine conscience, qui est une autre pratique sur le chemin octuple. La pleine conscience est la capacité à se concentrer sur le présent. Une personne dans l’état de pleine conscience réfléchira plus qu’elle ne réagit dans certaines situations. 

En pratiquant la pleine conscience, vous développez des facultés qui sont vitales pour avoir la bonne compréhension et la clarté sur une question particulière. 


2. Cultiver la pensée juste 

Une fois que vous avez pratiqué la compréhension juste, vous pouvez développer des habitudes pour avoir une pensée juste. Cette pratique est aussi connue sous le nom de l’intention juste.  

L’intention juste est importante parce que c’est dans la nature humaine de penser avant de poser une action. Quand vous pratiquez l’intention juste, vous pouvez éviter la mauvaise manière de penser et vous concentrer sur la bonne façon de penser. 

Quand nous parlons de la mauvaise manière de penser, nous faisons référence aux pensées d’attachement, aux intentions de haine ou nuisibles. La bonne façon de penser à cet effet, est de pratiquer le détachement, cultiver des pensées d’amour et de non-violence.

Pour cultiver l’intention juste, le bouddha suggère de se joindre aux autres personnes qui pratiquent la pensée juste. Il peut s'agir d'une communauté de pratiquants de la compréhension juste ou de groupes de méditation. 

 

 3. Pratiquer la parole juste

La parole juste est rattachée à la pensée juste parce que ce que nous disons provient de ce que nous pensons. Dans cette pratique vous devez apprendre à éviter les malversations verbales. Cela inclut le mensonge, les paroles cruelles, les paroles de division et les propos insensés.

Selon bouddha, la parole juste, consiste en quatre efforts principaux sur lesquels vous devez travailler:

  • parler franchement ;
  • ne pas parler avec la langue fourchue;
  • ne pas parler durement;
  • ne pas exagérer ou embellir.

Les mots peuvent être un puissant outil pour communiquer la compréhension, l’amour et l’harmonie. Mais ils peuvent également être utilisés pour blesser les gens. Si vous utilisez les mots pour blesser les gens, vous serez contraint(e)s à une souffrance permanente.  

Pour pratiquer la parole juste, vous devez vous exercer à la pleine conscience. Quand vous êtes attentifs aux choses, cela peut agir comme un filtre à ce que vous allez dire. Cela vous assure que vous ne parlez que correctement et en accord avec les enseignements du Bouddha. 



 4. Poser l’action juste 

Encore une fois, l'intention juste est le fondement de l'action juste, car ce que nous faisons découle de ce que nous pensons. Ici votre effort doit être axé sur le fait d’éviter les malversations physiques. Il s’agit d’éviter de blesser, le meurtre, le vol, l’exploitation et les mauvaises pratiques sexuelles. 

Si vous voulez vous libérer de la souffrance, vous ne devez infliger de la peine à personne. Débarrassez-vous des pensées violentes pour vous assurer de toujours agir en conséquence. Mais comment? 

C’est là que la pleine conscience de ce que nous consommons entre en jeu. Pour éviter de planter des graines de violence dans votre esprit, vous devez faire preuve de vigilance par rapport à ce que vous consommez par le biais de vos cinq sens. 

Ne laissez pas des idées dommageables entrer dans vos pensées dans votre routine quotidienne, que ce soit en regardant la télé, en navigant sur internet ou pendant une discussion. Ne nourrissez votre corps et votre esprit que de pensées positives.

 

 5. Avoir des moyens d’existence juste

Un travail qui cause directement ou indirectement du tort aux autres doit être évité. Les boulots en rapport avec l’esclavage, l’abattage d’animaux, la drogue, l’alcool ou le poison sont classés dans la catégorie des mauvais moyens d’existence. 

Subvenir à vos besoins avec des transactions dommageables pour les autres est une source de souffrance. Ces actes sont prohibés par la pratique de moyens d’existences juste et au lieu de ça, votre travail doit contribuer positivement au bien-être des autres.

En conséquence, vous devez commencer à vous demander si votre travail cause de la peine ou fait du bien aux autres. La pratique ou non de cette étape du chemin octuple dépend de votre réponse à cette question. 



6. Pratiquer l'effort juste

Cette pratique implique une diligence raisonnable pour éviter et abandonner les états négatifs qui peuvent survenir ou qui ont surgi, tout en nourrissant et en soutenant les états positifs qui doivent encore se manifester ou qui sont déjà survenus.   

Dans la vie, il y a toujours une possibilité pour l’amour, la joie et la paix de grandir dans notre conscience. De la même manière, il y a toujours une chance pour que l’avidité, la haine, l’ignorance et la violence se développent en nous. Ces émotions sont là, dormantes dans notre conscience et se réveillent en grandissant des graines semées. Il nous revient alors d’éviter de cultiver des graines de négativité ou de nourrir les plants de positivité.

C’est ce qui constitue l’effort juste. Il s’agit de la manière dont vous travaillez sur les graines plantées dans votre conscience. Avec l’effort juste, vous décidez soit de travailler sur les graines saines, soit de vous consacrer aux pousses malsaines. 



 7. Pratiquer la pleine conscience 

La pleine conscience joue un rôle important sur le chemin qui mène à l’illumination. Mais tout comme les sept autres pratiques, il y a également une bonne et une mauvaise façon de pratiquer la pleine conscience. 

Ne pratiquez pas juste la pleine conscience pour le plaisir d’atteindre la pleine conscience. La pleine conscience se pratique avec l’intention juste de parcourir le chemin jusqu’à la compréhension juste. Quand vous le faites, vous devenez conscient de vos actes, de ce que vous dites, de votre travail et de l’effort que vous exercez. Vous voyez comme chacune des pratiques sont rattachées les unes aux autres? 

La pleine conscience constitue un éveil du corps, des sentiments, des pensées et des différents phénomènes. Si vous voulez mettre fin à votre souffrance, votre pratique de la pleine conscience doit être la bonne et tout le reste suivra. 

 

8. Exercer la concentration juste

Enfin, la bonne concentration vous aide à être profondément présent dans l’instant présent. 

Être axé sur le moment présent est une part importante de la pleine conscience. Aussi, la concentration juste est cruciale en ce sens qu’elle vous aide dans la pratique de la pleine conscience qui affecte pratiquement toutes les étapes du sentier octuple. 

Pour parcourir le chemin de la concentration juste, vous devez avoir une pratique régulière de la méditation. La méditation vous aide à améliorer votre concentration de sorte que vous puissiez percevoir la vérité et la nature profonde des choses. 

 

Surmonter votre souffrance grâce au noble sentier octuple 

En se référant à la description ci-dessus, le noble sentier octuple est un tissu de pratiques interconnectées qui sont les clés qui mènent à la cessation de la souffrance. 

Travailler sur certaines étapes vous aidera à vous améliorer sur d’autres aspects également. Cela signifie que vous n’avez pas à être bon dans toutes les pratiques à la fois. Concentrez-vous sur les pratiques dans lesquelles vous vous sentez à votre aise et avancez à partir de là. 

Quand vous commencez réellement à comprendre les quatre nobles vérités et à parcourir le noble chemin octuple, vous parvenez à surmonter la souffrance. 




Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Back to the top

OBTENEZ DES AVANTAGES VIP